CULTURE, EVENT, PORTRAITS
Leave a comment

DE L’OPÉRA DE PARIS À L’ACTION PAINTING // RENCONTRE AVEC SILVÈRE JARROSSON

La galerie Hors Champs accueillera du 17 mars au 14 mai la troisième exposition de l’artiste plasticien Silvère Jarrosson.

Ce jeune homme de 24 ans pratique « l’action painting » depuis maintenant presque six années et nous livre un travail organique, graphique, pure. Ses toiles se lisent comme des mouvements déposés.

Silvère commence la danse classique à 6 ans et il a la chance d’être soutenu par ses parents, qui ne rechignent pas à l’inscrire au Conservatoire contrairement à beaucoup de garçons qui veulent se lancer dans la danse classique.

C’est à l’âge 10 ans qu’il entre à l’École de l’Opéra de Paris.

À 18 ans, un mois avant le bac, il est choisi pour danser son premier rôle titre. Il en est fier, travaille d’arrache pied sans se méfier de la douleur qui lui grignote la hanche. La douleur est le lot commun de tous les danseurs de l’Opéra, surtout en dernière année.

Au lendemain de sa représentation, cette douleur est trop forte. Il lui sera diagnostiqué une fracture de fatigue : infection, septicémie, plusieurs opérations. On lui prédit qu’il ne remarchera plus. Nous sommes au printemps 2011, il a dix huit ans.

Après plusieurs opérations, il remarchera avec des béquilles pendant 1 an. Le temps qu’il lui faudra pour accepter qu’il doit faire ses adieux définitifs à la danse et accepter qu’on lui pose une prothèse de hanche.

C’est la fin de son monde. Lui qui respire, vit, pense et dort la danse chaque jour.

Mais Silvère se relève finalement vite, aidé par sa famille et ses amis, il reprend gout à la vie, les sorties, les vacances.

Il commence des études de biologie à la fac et rencontre un peintre. Ce sera un déclic immédiat : il veut être peintre aussi. Un peu naïvement il s’en sent capable, nous ne pouvons que lui donner raison.

Sa méthode de peinture n’appartient qu’à lui et qui consiste à poser une toile à même le sol et à faire glisser la peinture directement sans l’aide d’outil. Cette technique de travail requiert un espace, il réalise donc ses oeuvres quotidiennement dans son atelier parisien. La rigueur héritée de sa formation à l’Opéra, il s’en sert tous les jours. Pratique intensive, lectures, expositions, voyages. La discipline et le travail sont pour lui la clef de la réussite.

Son travail a beaucoup évolué depuis ses débuts. Au départ assez chargé en couleur et en matière, il aspire à un épurement et à une simplicité. « À mes débuts, je pense que chaque toile était une chorégraphie et que maintenant chaque toile serait plus un mouvement »

Silvère Jarrosson, « Murmures de sous la surface »
Galerie Hors-Champs
13 Rue de Thorigny 75003 Paris
Vernissage le vendredi 17 mars 2017 de 18.00 à 21.00
Exposition du mardi 14 mars au dimanche 14 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *