CULTURE, EVENT
Leave a comment

EXPO // SEYDOU KEÏTA AU GRAND PALAIS

Je me rends au Grand Palais en ayant déjà quelques spoils dans la tête (merci Instagram !).

En plus d’avoir vu quelques photos de l’exposition et de l’ambiance visuelle créée pour l’occasion, je sais également qu’il y a une collaboration mode avec Agnès B : la styliste et la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais se sont associées afin de proposer une vente de tee-shirts, de cabas et d’étoles sérigraphiés de trois photos du portraitiste. Et ce n’est pas tout : l’association CSAO (qui a récemment collaborée avec Christian Louboutin) y vend aussi des articles faits mains au Sénégal et il y a une cabine Foto Automat avec un fond de tissu Wax pour avoir son portrait en noir et blanc à la façon de Seydou Keïta! Bref, j’y vais envers et malgré tout car quinze ans après la mort du portraitiste malien, c’est la première fois qu’une institution publique française consacre une rétrospective à un artiste africain.

expo seydou keita(1)

Ce que je retiens ce sont les regards de femmes/hommes/enfants, amis, collègues, en famille ou en couple, qui semblent intimidés face à l’objectif mais qui essaient quand même de prendre un air sérieux. « Se faire photographier était un grand événement » disait Keïta, c’était quelque chose de nouveau dans le Mali des années 1945-1950 et son studio était très couru par la jeunesse urbaine en quête d’émancipation et de modernité. S’il n’y a que des portraits en noir et blanc, c’est parce qu’à l’époque, on ne trouvait pas au Mali de pellicule couleur. Je retiens aussi une utilisation parfaite des accessoires (chapeaux, Vespa, costumes, bijoux etc) par l’inventeur du portrait en buste de biais qui rendait chaque client très élégant. Car il ne faut pas se méprendre : toutes les personnes portraiturées n’ont jamais été choisies par le photographe, ce sont elles qui le choisissaient !  Enfin, je retiens un jeu de lumière (le plus souvent ces portraits étaient réalisés en extérieur à la lumière naturelle) maîtrisé qui magnifie chaque personne qui prenait la pause. C’est probablement tout cela qui fait qu’il se dégage de chaque photo une force et une présence incroyables.

Je ressors de cette exposition avec une seule envie : me faire tirer le portait par Seydou Keïta !

Exposition Seydou Keïta
Du 31 mars 2016 au 11 juillet 2016
Grand Palais
3 Avenue du Général Eisenhower 75008 Paris

seydou keita 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *