PORTRAITS
Leave a comment

JE « J’AIME – J’AIME PAS » DE LEA MANON

Lea m’a été présentée par Maatea, petite liane rousse Lea à la particularité d’être aussi lunaire que solaire. Elle se passionne pour les Arts vivants, théâtre, danse et performance et retranscrit ses impressions avec magie et volupté. Toute en finesse, toute en poésie. Vie & rêve. Voici son j’aime – j’aime pas.

J A I M E

Ecrire, bouquiner en marchant, Mitia Karamazof, les ballets de Pina Bausch et d’Olivier Dubois, les belles lumières, la musique de Tim Buckley, l’amour, écouter Arthur H lire la lettre érotique de James Joyce à Norah, les pièces de Racine et celles de Wajdi Mouwad, la photographie, les hommes, les femmes, les enfants, les vieux, les autres, les films de Xavier Dolan, les rêves dans lesquels je (m’en)vole et ceux dans lesquels je skie ou je nage, le Bayou, l’Islande, composer un bouquet, les gens qui s’émerveillent, les gens qui écrivent des bouquins d’enfants et ceux qui écrivent des lettres, quand mes amies reviennent (enfin) de leurs vies au bout du monde, avoir eu (très) envie d’être Rita Hayworth à 6 ans, les cantines des rues à Bangkok, la cuisine que l’on ne peut s’offrir qu’une fois de The Kitchen à Paris, écouter ma sœur chanter, les portraits de saints du Greco, les portraits des prostituées d’Egon Schiele, avoir envie de diffuser dans tous les hauts parleurs du monde le fou rire d’Elvis chantant Are you lonesome tonight et partir sur les routes  …

J A I M E P A S

Etre parfois trop pressée pour profiter de ce qui passe, pour prendre correctement soin de moi et des autres, quand nous passons nos désirs à la trappe des soi-disant réalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *