CULTURE
Leave a comment

LA FONDATION LOUIS VUITTON MET LA CHINE A L’HONNEUR

Vu le mois de mai sympathique qu’on a eu (2ème mois le plus pluvieux depuis 1873 d’après Météo France), c’est forcément sous les trombes d’eau que je me suis rendue à la Fondation Louis Vuitton.

La Fondation Louis Vuitton, c’est d’abord un bâtiment que l’on voit de loin lorsqu’on arrive. Avec une architecture singulière dont notre regard se détache encore moins grâce à l’œuvre in situ de Daniel Buren intitulée « L’observatoire de la lumière ». Œuvre temporaire conçue en dialogue étroit avec le bâtiment de Franck Gehry, l’œuvre se déploie sur l’ensemble de la verrière. Les douze voiles du bâtiment sont recouvertes de 13 filtres colorés qui eux-mêmes sont ponctués à distance égale les uns des autres par des bandes alternativement blanches et vides. Jeu de couleurs et de transparence visible à l’intérieur et à l’extérieur de la Fondation, cette œuvre nous invite à porter un nouveau regard sur le bâtiment.

L’exposition actuelle est consacrée à la scène contemporaine chinoise. Ce qui n’est pas pour nous déplaire car, très franchement, on s’y connait peu sur la Chine et on n’a pas souvent entendu parler d’exposition mettant à l’honneur la jeune scène artistique chinoise.

Tout au long de ma déambulation dans ce parcours artistique, 3 œuvres m’ont particulièrement marquées en plus de celle de Daniel Buren. Long Island Buddha de Zhang Huan, œuvre monumentale qui possède sa propre pièce et invite à une réflexion contemplative sur l’orient et le rapport à la religion. New de Xu Zhen qui transforme Guan Yin, l’une des déesses les plus vénérées du panthéon bouddhique chinois, en figure considérablement agrandie et colorisée. Et My Ideal, de Zhang Xiaogang, qui se compose d’une peinture et de cinq sculptures. Ce portrait familial et social reprend les différentes figures de la société chinoise : ouvrier, paysan, étudiant, soldat et commerçant.

Allez-y, pour 2 raisons : rien que le bâtiment vaut le détour, et puis, ça vous réconciliera peut-être avec l’art chinois car ici, point de chat rouge et or qui agite sa patte !

Fondation Louis Vuitton
8 avenue du Mahatma Gandhi 75016 PARIS
Exposition « Des artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton » jusqu’au 29 août 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *