PORTRAITS
Leave a comment

L’ART DU COLLAGE EST DE RETOUR // RENCONTRE AVEC LE KOLAJ

Nous avons rencontré un jeune artiste parisien. Ce dernier fait des collages, d’où le nom du blog qui rassemble son travail : Le Kolaj.

Il nous a reçu dans la galerie où il travaille, au cœur de Saint-Germain des Prés. Son travail est fort et plein de sens, alors on a eu envie de savoir qui se cachait derrière ces œuvres.
Il est né à Paris mais a passé son enfance aux quatre coins du monde: les Philippines, le Cambodge, le Yémen; sa famille reste trois ans en moyenne dans un pays, puis vogue vers un autre. Sa mère, peintre, l’initie aux Arts et c’est vers l’adolescence que commence sa boulimie artistique : photographes, peintres, sculpteurs…
Il écume les musées et c’est à cette époque qu’il découvre les maîtres qui l’inspirent encore aujourd’hui, comme le peintre Craig Hanna.
Tout d’abord attiré par la photographie, il découpe des images qu’il trouve un peu partout et les conserve minutieusement en les classant par taille et non par thème, comme on aurait pu l’imaginer.

Tout commence en 2008, où lors d’un voyage il entame l’élaboration d’un carnet de bord. Il se met à utiliser toute cette matière soigneusement accumulée et produit son premier collage.
Mais, après quelques planches, il trouve ça décevant et arrête tout. Il plie bagage et travaille à la communication de Citroën en Argentine pendant deux ans.

Là, il reprend ses collages pour exprimer ses émotions. Il avance et prendra plusieurs années à reconnaître son propre travail comme étant artistique, notamment grâce à la Biennale de Venise consacrée à l’Art brut.
Il découvre alors que le collage est un art comme un autre, reconnu dans le monde entier. Il s’acharne, produit tous les jours pendant des semaines et y trouve une vraie reconnaissance personnelle.

Il ouvre son Tumblr en 2011. Le collectif « Profondeur de Champs » le dévoile et l’expose dans la foulée.
En mai 2015, la « Bass & Reiner Gallery » à San Francisco lui consacre sa première exposition solo. C’est la reconnaissance de ses pairs. Il continue donc Le Kolaj et suit parallèlement des cours de dessins aux Beaux Arts de Paris.

Ce jeune homme aux yeux rieurs a la tête dans les nuages mais les pieds bien sur terre puisqu’il nous cite le vignoble familial de son amie d’enfance comme l’unique endroit qui l’apaise vraiment.

A découvrir.

Son blog : http://lekolaj.tumblr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *