CULTURE, EVENT
Leave a comment

L’EXPOSITION ULTRA SENSORIELLE DE SARAH TROUCHE // GALERIE VANESSA QUANG

L’exposition performative « Faccia a faccia, venni, vidi, vissi » qui se traduit par « face-à-face, je suis venu, j’ai vu, j’ai vécu » place le public face à certaines interrogations personnelles de l’artiste Sarah Trouche ainsi que des interrogations liées à l’Histoire.

FACCIA A FACCIA, VENNI, VIDI, VISSI

En déambulant dans l’exposition, deux éléments se confrontent en permanence : le corps féminin et son rapport à l’Autre et au temps. La démarche de Sarah est à percevoir à travers la notion de résilience; notion qui se définit par une faculté de surpasser et vaincre des situations traumatiques. L’artiste, comme nous le confirme la curatrice, a vécu une violente agression qui aurait pu lui coûter la vie lors d’un projet à l’étranger et quelques mois après survenaient les événements tragiques du 13 novembre 2015. Les oeuvres présentées reflètent le fait qu’elle est parvenue à voir au-delà de ces différentes situations.

Exposition aux oeuvres multiples (sculpture, vidéos, photographies, dessins) et impliquant directement le corps de l’artiste afin de raconter son histoire et d’autres histoires (certains dessins sont réalisés avec son propre sang), le corps a également une dimension sociale et politique : l’artiste est interdite de séjour en Corée du Nord et certaines photos exposées ont été prises lorsqu’elle traversait la frontière entre les deux Corée afin de remettre des mots aux proches de familles restées en Corée du Nord.

Exposition « Faccia a faccia, venni, vidi, vissi » de Sarah Trouche
du 18 mars au 18 avril 2017
Curatrice : Madeleine Filippi

Galerie Vanessa Quang
7 rue des filles du Calvaire, 75003 Paris

Crédit photos : Natacha Sibellas & François Berrué et Sarah Trouche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *