CULTURE, PORTRAITS
Leave a comment

PORTRAIT // RENCONTRE AVEC LE GALERISTE THIERRY BIGAIGNON

Ce soir se tiendra une nouvelle édition des Jeudis Arty. Un parcours nocturne dans 21 galeries du Marais où rencontrer des artistes et des oeuvres le temps d’une soirée.

A cette occasion, nous avons pu poser quelques questions à Thierry Bigaignon qui a ouvert sa galerie dédiée à la photo en juin 2016.

Vous pourrez le rencontrer ce soir et découvrir en preview la nouvelle exposition d’Alain Cornu, une ôde aux toits de Paris poétique et intriguante.

alain-cornu

Peux-tu nous raconter un peu ton parcours jusqu’à l’ouverture de ta galerie ?

Je suis avant tout un passionné, un amoureux de la photographie qui aime partager ses émotions. Après des études en Sciences Politiques et en Histoire à Londres, je suis allé quelques années plus tard à l’ICP (International Center of Photography) à New York, où j’ai eu la chance de rencontrer de nombreux photographes et d’étudier auprès de maîtres comme Joel Meyerowitz ou Harvey Stein. Parallèlement, j’ai fondé il y a 12 ans une agence dont la mission était de créer des ponts entre le monde de l’art et celui des entreprises. Persuadé que la photographie pouvait apporter une réelle valeur ajoutée à beaucoup d’entreprises, j’y ai développé une offre spécifique en matière d’exposition in-situ. Avec une forte approche curatoriale, j’ai donc été amené à proposer le travail de nombreux artistes de talent (Maia Flore, Peter Funch, Cerise Doucède, Thomas Jorion, Clark et Pougnaud…) et à monter de très belles expositions. L’envie d’aller plus loin dans la présentation et la représentation d’artistes et le besoin d’être en lien direct avec le marché « réel », celui des collectionneurs étaient trop forts pour y résister ! A 44 ans, il m’a donc semblé que c’était le bon moment pour faire un pas de plus vers la photographie.

As tu vécu des moments difficiles depuis l’ouverture de la galerie  ?

J’ai ouvert la galerie en juin 2016 avec une magnifique exposition de Ralph Gibson. Cela ne fait que 5 mois qu’on a ouvert et pourtant j’ai l’impression d’avoir déjà vécu un nombre très importants d’étapes. Pour le moment, je dois bien dire que j’ai de la chance ! Les premières expositions se sont vraiment très bien passées, avec toujours plus de monde aux vernissages, des ventes en croissance mois après mois et des retours extrêmement positifs de la part des visiteurs. La presse nous a également suivi et soutenu depuis le 1er jour, ce qui nous a beaucoup aidé. 

Pourquoi avoir choisi de faire une galerie de photos ? 

La passion probablement ! J’aime l’art sous toutes ses formes mais la photographie reste quand-même mon médium de prédilection. J’aime le fait que la photographie soit protéiforme. Avec la photographie on peut vraiment s’adresser à tout le monde… sans pour autant niveler par le bas, bien au contraire !

Galerie Thierry Bigaignon

Comment as-tu rencontré les artistes que tu défends ? Quels sont tes rapports avec eux ? 

C’est très variable d’un artiste à l’autre. Je suis généralement mon intuition. La plupart du temps, la première rencontre ne se fait pas avec un artiste mais avec son travail. C’est l’émotion qui se dégage de son travail qui me donnera envie de rencontrer l’auteur. Après, j’essaie de faire en sorte qu’on soit sur un pied d’égalité dans la relation. J’ai autant besoin d’eux qu’ils ont besoin de moi. J’aime l’idée d’un travail collaboratif où chacun prend sa pleine part de responsabilité.

 As tu un coup de gueule par rapport au milieu de l’Art ? Des choses qui te choquent ou qui ne te conviennent pas ? 

Je n’ai pas de coup de gueule en particulier mais plutôt des envies de faire certaines choses différemment ! Je n’ai jamais aimé le corporatisme quel qu’il soit, et encore moins le sentiment d’un entre-soi que l’on ressent trop souvent dans le milieu de l’art. J’ai donc une forte envie de faire bouger les choses, de bousculer un peu les codes établis, d’élargir les perspectives.

Quels sont tes coups de coeur artistiques du moment ? 

Je viens de rentrer de Boston où je suis allé rencontrer la veuve d’un très grand photographe américain, encore méconnu en Europe, Harold Feinstein. Passer 3 jours à regarder des tirages et s’apercevoir que chacun d’entre eux est un véritable chef d’oeuvre restera sans doute l’un de mes plus grands chocs cette année ! L’exposition que je vais lui consacrer sera grandiose, une rétrospective en plusieurs parties sur 3 ans. J’ai hâte de faire découvrir son travail ! 

Quels sont les lieux d’exposition qui t’inspirent ? A Paris ou ailleurs ? 

La Fondation Vuitton sans aucun doute. J’aime son architecture, extérieure et intérieure. J’aime également beaucoup la Photographer’s Gallery à Londres. Je m’y sens bien.   

 Tu participes au Jeudis Arty dont nous sommes partenaires, pourquoi est-ce important pour toi de faire partie de ce genre d’initiative ? 

Mon travail, c’est de montrer le travail des autres, de partager de l’émotion. Elargir ma cible est donc vital. Les initiatives telles que les Jeudis Arty sont très intéressantes car elles permettent à des gens qui ne seraient pas forcément venus dans ma galerie de découvrir de nouveaux artistes. J’aimais déjà la version londonienne de cet événement comme visiteur, je suis donc ravi qu’il ait été adapté à Paris et encore plus d’y participer comme galeriste. Je propose cette année aux visiteurs de découvrir en avant-première notre prochaine exposition qui ne débutera que le 9 novembre. Il s’agit du travail d’un artiste que j’affectionne particulièrement, Alain Cornu, qui a passé les 7 dernières années à photographier les toits de Paris. Le résultat est tout simplement magnifique.

jeudis-arty

As tu une devise dans la vie ? 

« N’ayez pas peur » est l’une de mes devises préférées … au grand dam de mes enfants qui m’entendent très souvent la leur dire ! Je ne suis pas croyant mais lorsque le pape Jean-Paul II a prononcé cette phrase ça m’a vraiment marqué. Sans peur on peut accomplir tant de choses ! Mais s’affranchir de ses peurs n’est pas facile, c’est un travail de chaque instant.

GALERIE THIERRY BIGAIGNON
Du mardi au samedi de 12.00 à 19.00
9 rue Charlot 75003 PARIS

SON SITE, SON FACEBOOK, SON INSTAGRAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *