FOOD, PORTRAITS
Leave a comment

RENCONTRE AVEC LA « GREEN GLAM AND HAPPY » REBECCA LEFFLER

Cette new-yorkaise pure souche est tombée amoureuse de Paris lorsqu’elle y finit ses études. Elle devient correspondante en France du fameux journal américain The Hollywood Reporter et chroniqueuse cinéma sur le Grand Journal sur Canal+. Un jour elle tombe malade, sans raison apparente. Elle se tourne donc vers des médecins et le verdict tombe : elle est intolérante au gluten et au lactose. Coup dur. Mais c’est ce qui va changer sa vie. Elle en est aujourd’hui à son deuxième livre de recettes saines, sans gluten, sans lactose, sans aucun produit animal « GREEN GLAM AND HAPPY » sorti aux éditions Marabout. Ce ne sont pas que des recettes mais tout un mode de vie sain et équilibré, sans être ennuyeux, promis.

GREEN GLAM & HAPPY

Comment est arrivée ta révélation green ?

Il y a quatre ans j’ai eu de gros problèmes de santé et on m’a interdit le gluten, la viande, le sucre… Je ne sais pas si tu imagines mais j’étais une américaine à Paris, je ne mangeais que du fromage, du pain et des pâtisseries ! À cette époque à Paris, on ne trouvait pas de kale, de graines de chia… Il y avait peu d’alternatives green.
Je suis donc devenue assez obsédée par la science derrière la nourriture, je me suis beaucoup renseignée sur le bio, le vegan, le sans gluten et là j’y ai découvert bien plus qu’une façon de s’alimenter mais tout un mode de vie. Une éthique de vie et de bien être. Ce n’était pas du tout une approche diététique. Je voulais continuer à manger des choses gourmandes et différentes chaque jour.
C’est d’ailleurs dans cette optique que j’ai écrit mon dernier livre, il y a des recettes saines, vegan, sans gluten mais aussi du yoga, des playlists musicales. Se sentir bien ce n’est pas juste ce qu’on mange mais comment tout le corps digère ce qu’on lui donne.

Les débuts ont dû être difficile ?

Oui bien sûr ! C’est d’ailleurs ce qui a motivé l’écriture de mes livres. Dans mes premières recherches personnelles, j’ai rencontré beaucoup de professionnels de santé, des maitres yogi… Et leurs discours n’étaient vraiment pas fun, tout ce nouveau mode de vie était très contraignant. Ce sont des puristes qui ne prennent pas en compte la vie quotidienne de chacun. Parce que faire baigner ses amandes toute la nuit, bien sûr que ça libère les enzymes et que c’est mieux mais quand on a des enfants, qu’on travaille toute la journée, on a pas forcément ni le temps ni l’envie de le faire. Il ne faut pas être bête, un bon lait d’amande bio fait très bien l’affaire !

Comme pour le gluten, moi je suis intolérante donc je n’ai pas le choix. Si ce n’est pas le cas c’est vraiment dommage de se couper des bienfaits du gluten. Mais en petites quantités. Les gens en mangent trop, il y en a partout. L’important c’est l’équilibre et le plaisir. C’est vraiment ce que j’essaie de partager dans mes livres. Chaque personne est différente et doit apprendre à se connaître et à savoir ce qui lui convient.

REBECCA LEFFLER

As-tu eu des réactions virulentes de la part de tes amis, de ta famille ?

Oui, c’était très dur avec ma famille mais aussi avec mes amis, j’allais au restaurant et je passais pour la « compliquée ». Même dans les grands restaurants il n’y avait pas d’alternatives à cette époque. Il faut savoir aussi que mon grand-père était boucher et mon arrière grand-père boulanger. Du côté familial ça n’a pas toujours été facile.
Je me rappelle des amis outrés de me voir prendre un jus pressé à froid à 10$ et ensuite trouver ça complètement normal de payer un cocktail 16$. Ça me fait toujours rire.
Mais je pense que les mentalités évoluent. Tout le monde a conscience que manger bien et prendre soin de soi est important dans notre quotidien. Là c’est un peu la tendance mais c’est plutôt bien.

Tu as vu des différences sur ton apparence ?

Oui évidemment ! J’avais des rougeurs et je n’en ai plus. Les cheveux sont plus forts, les ongles aussi… Et c’est vrai que les greens, ça donne bonne mine et encore plus d’énergie au quotidien. Note important : Une pomme par jour ne s’éloigne le médecin pour toujours. C’est aussi notre manière de manger cette pomme, le digérer et tout ça va beaucoup plus loin que l’assiette. Il faut le manger lentement, sans stresse et bouger son corps avant ou après par exemple. Et les effets ne sont pas immédiats. Pour un diabétique ou un allergique au gluten, cette manière de vivre peut vraiment changer sa vie mais si on a un cancer ou une maladie grave ça ne remplace pas un traitement, mais je pense que ça peut aider.

REBECCA LEFFLER

Pourquoi être repartie à New York ?

À chaque fois que je partais à NYC, j’avais l’impression de faire un voyage dans le futur et de voir ce qui allait arriver à Paris quelques temps plus tard ou au moins au niveau de la healthy lifestyle. Après la sortie de mon premier livre, j’ai eu envie que les choses aillent plus vite donc je suis retournée à NYC. Mais je pense sérieusement revenir à Paris. Les gens ont envie de changements, Paris est très excitant en ce moment. Pour la nourriture ou le reste.

C’est quoi ton quartier à NYC ?

West Village ! C’est proche de l’eau mais c’est en pleine ville. Je passe beaucoup de temps à la Soho House – mon « bureau » au quotidien parfait pour les rendez-vous travail ou fun entre amis. J’adore me promener le long de la Hudson River sur la West Side Highway – on a l’impression d’être tellement loin du centre ville, mais c’est tout prêt. Et j’adore la manucure non-toxique chez TenOverTen ou une visite dans ma boutique préférée de beauté au monde, Cap Beauty ou des bijoux sublimes de Satya Jewelry.

West Village NYC

Quelles sont tes adresses à NYC ?

Je trouve ça chouette car il y a de plus en plus de lieux comme le Season à Paris qui font de la nourriture healthy mais pas que…

Dans ce thème là, j’aime beaucoup Butcher’s Daughter et aussi Maman qui est d’inspiration française.

Pour le yoga je vais chez Strala Yoga. J’adore le farmer’s market de Union Square, ABC Carpet & Home où je peux presque vivre entourée de supers produits pour la maison et aussi traitements beauté ou un salon où faire un cours de yoga parfait avec Elena Brower le week-end. J’adore me promener à Central Park of course ! Mais les lieux bougent très vite.

Qu’est ce qui te manque quand tu es à New york ?

Les gens vont très vite à NYC, à Paris on prend plus le temps de vivre, on prend le temps de déjeuner ou de flâner. A New-York, flâner n’existe pas !
Et le vrai marché français, Ça n’existe nulle part ailleurs.

Quel est ton ingrédient phare ?

Ah c’est trop dur… Mais je dirais l’avocat. Oui ce n’est pas local car je ne vis ni au Mexique, ni en Californie mais on en trouve partout et c’est un ingrédient magique. C’est plein de bon gras ! Il s’élimine très bien et il cale. C’est excellent pour la peau car c’est plein de vitamine E. C’est bon pour la digestion car c’est très doux. Ce n’est pas loin d’être l’ingrédient parfait.

J’aime beaucoup le Matcha. C’est un ingrédient à énergie prolongée, donc pour le matin c’est bien, c’est bon pour la peau. C’est d’ailleurs parfait pour la gueule de bois.

La coco est aussi un aliment très complet. L’eau de coco est très hydratante donc idéale pour la gueule de bois aussi. La crème de coco on peut l’utiliser dans les soupes. L’huile de coco peut s’utiliser sur la peau, les cheveux mais aussi en cuisine. Les frites de patate douce au four avec un peu d’huile de coco c’est divin. Et le beurre de coco c’est très crémeux, j’en mets dans toutes les boissons chaudes.

Il y a toujours de nouveaux aliments à découvrir, c’est aussi ce qui me plait mais il ne faut pas être sectaire. L’acaï c’est génial mais une poignée de myrtilles est aussi très riche en antioxidants. La spiruline peut être remplacée par une poignée d’épinards. Il y a toujours des alternatives faciles.

REBECCA LEFFLER

Tu as des coups de gueule à faire sur le milieu green?

Oh oui. Lorsque je fais des ateliers, il y a toujours quelqu’un pour me dire « mais je ne mange pas de sucre alors une banane au petit déjeuner c’est trop ». Par rapport à un croissant ça n’a rien à voir. Une demi banane le matin qui va te permettre de tenir toute la journée c’est du bon sucre.

Et je suis archi contre le sirop d’agave. C’est encore pire que du sucre blanc. C’est ultra transformé, ça n’a pas de valeur nutritionnelle.

Et la folie raw-food. En réalité, très peu de personnes peuvent digérer le cru, il faut savoir si ça vous convient ou pas.

Et à Paris, quelles sont tes adresses ?

Le Season, j’adore ! Ca me rappelle la maison et ce que j’aime ici c’est que je peux y venir avec tous mes amis. C’est sain et bon, il y a aussi de la viande et des choses moins healthy.
J’aime Wild And The Moon, pour leur jus, le lieu et leur nourriture.
Unami, qui est le bar à matcha qui vient d’ouvrir.
Je pense que je pourrais vivre chez Merci. Tout acheter et tout manger.
Après comme je suis une américaine à Paris, j’aime le Café de Flore, le jardin du Luxembourg. Quand je ne vais pas bien je vais voir les tableaux de Monet à l’Orangerie et je me sens heureuse.
Le soin de cheveux de Leonor Greyl, c’est my favorite experience au monde. Je rêve du pain de Chambelland sans gluten quand je ne suis pas à Paris et j’y vais tous les jours quand j’y suis. Pour un rendez-vous tête-à-tête, l’Hôtel rue des Beaux Arts c’est the best.
Et le Mandarin Oriental, c’est un hôtel que j’adore- c’est si green et glam ! Ils ont même des abeilles sur le toit qui font du miel et Thierry Marx est un chef supergreen et supergentil !
Pour eux j’ai créé un programme au spa pour les gens pressés. En une heure, tu as un programme de yoga, un jus détox que j’ai imaginé et une pâtisserie de Thierry Marx. C’est un peu un afterwork healthy où tu es bien pour toi et pour la planète.

Le season Paris

Tu fais des entorses à ton régime ?

Le but de tout ce que je fais c’est de ne pas suivre un régime, puis « faire faillite » si on mange n’importe quoi de temps en temps. Personnellement, sur certaines aliments, je n’ai pas de choix. Si je mange des produits laitiers ou le gluten, je tombe malade. Pour les autres, je conseille de manger tout ça en modération, mais de surtout ne pas se stresser sur l’alimentation – c’est pire que tout ! La viande ne m’a jamais manquée, les laitages au début oui mais maintenant j’ai imaginé des recettes qui pallient mes envies de fromage. Mais en vrai, je donne plein de recettes pour faire des choses faciles et bonnes pour la santé. Après ça devient des automatismes.

Pour suivre Rebecca son site La Fleur Paris NY, son Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *