PORTRAITS, Uncategorized
Leave a comment

LE J’AIME / J’AIME PAS DE LOANE ALONZEAU DE LA TEAM BALTHAZARE

J’ai rencontré Loane lors de mon appel à contributeurs pour agrandir l’équipe au sein de Balthazare Magazine. Elle a été une des première personne a répondre et ça a tout de suite collé !
Loane est super active, elle court les expositions, adore manger et rit fort (j’adore!). J’aime beaucoup ce qu’elle écrit et ce qu’elle dégage: une force de vie incroyable.

Voici son j’aime / j’aime pas :

J A I M E

Paris, le vin rouge, rire fort, les expositions photos, faire ma valise pour partir en voyage et ne pas vouloir revenir, la chaleur du soleil sur la peau, tout ce qui est à base de pomme et de citron, aller manger au resto et ne pas vouloir quitter la table tellement manger c’est trop bien, les sandales à talons hauts, les couleurs vives, les jeans taille haute, les gros petit-déjeuner, la mozzarella fumée, danser jusqu’à n’en plus pouvoir, les cocktails, les petits maillots de bain, les bagues, les gens, le blanc et le gris, l’odeur du cuir, le Brésil, m’imaginer plein de trucs, écouter de la musique, les bagues, donner et recevoir un long câlin, la bonne baguette de pain, ne rien faire et attendre que ça se passe, les bijoux Aurélie Bidermann, l’argot, les contradictions, les lunettes de soleil.


J A I M E P A S

Les gens qui marchent lentement dans la rue et les transports, nager, les démarches administratives, l’ignorance, la bière chaude, payer quelque chose que je n’ai pas aimé, être bousculée, les files d’attente, les disputes, quand ya pas de place assise dans le métro, Internet quand c’est lent, dormir à 2 ou plus, la folie du « sans » : sucre, gras, gluten, les plats préparés, quand les gens portent des habits trop petits pour eux, les escalators en panne, les questions du style « T’as quel âge ? Tu fais quoi dans la vie ? », les radis et les endives, Miami, l’hiver et l’automne, le manque d’ouverture d’esprit, le vernis écaillé, être à l’arrière en voiture, les gens qui n’assument pas, le vin liquoreux, le sirop de menthe, les gens trop terre-à-terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *