FASHION, PORTRAITS
Leave a comment

MKHANH // PARIS – BALI AVEC STYLE EN LINGERIE – MKHANH // PARIS – BALI WITH STYLE IN LINGERIE

ENGLISH VERSION AFTER THE FRENCH ONE

“Désinvolte”, c’est le nom de la dernière collection de lingerie de MKHNH, petite marque française de mode basée à Bali au succès grandissant. Body en fine maille, culottes tailles hautes, brassières sexy et transparentes, la collection joue la carte d’une féminité exacerbée au caractère affirmé.
Aux commandes de la marque, la franco-vietnamienne Maikhanh Bertrand. Egalement styliste photo, elle est rapidement devenue incontournable pour les (nombreux) shootings modes sur l’ile des Dieux. Sa ligne cartonne à Bali et à 31 ans, elle partage sa vie avec talent entre sa famille, son atelier, les shootings et la plage.

Rencontre avec la patronne des patrons.

Raconte nous ton parcours avant de t’installer à Bali
Fille de diplomate, je suis née à la Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis. J’ai beaucoup voyagé étant enfant, entre Pékin, Los Angeles, Singapour et Hong Kong. J’ai fait mes études en France, d’abord une école d’Arts à Lyon, puis du stylisme et patronage à Marseille. Mes diplômes en poche, je suis montée a Paris pour un stage au WAD magasine, où j’ai continué à travailler pendant un an en tant que styliste. Je suis ensuite partie à New York pour une offre de boulot en tant qu’assistante créatrice pour une marque allemande. Malheureusement, suite au crash financier en 2008, j’ai perdu mon emploi et c’est comme ça que je suis arrivée a Bali, avec mon mari et un nouveau né, prête pour une nouvelle vie!

Comment s’organise ta vie à Bali?
Côté pro, je travaille beaucoup en tant que styliste photo, essentiellement pour des magazines modes publiés sur l’ile. En 2011, j’ai lancé en parallèle ma marque MKHANH, c’était un rêve qui devenait réalité! Bali est un endroit idéal pour créer et il y a toutes les structures nécessaires pour la production. Je fais également pas mal de photographie pendant mon temps libre, que je dois également partager avec mon mari et mes deux filles.

Qui est la femme MHKANH?
C’est une femme moderne, assez sérieuse, minimale, un peu masculine, drôle, intelligente!

Quelles sont tes inspirations ?
Je puise beaucoup d’idées dans le style des années 20 et 30. Bali et plus généralement l’idée du voyage, du partir ailleurs sont bien sûr de grandes sources d’inspiration. Mais en fait il y a pleins de choses qui m’influencent, les couleurs, la photo, l’architecture…
Côté références modes, j’aime beaucoup Kriss Van Assche, Jean-Paul Gaultier, Céline, Raf Simons ou encore Christian Lacroix. Je suis aussi complètement obsédée par Heidi Slimane, tant pour la photo que le stylisme, pour tout ce qu’il fait en fait. De manière générale, ce sont surtout des créateurs polyvalents qui m’inspirent.

Depuis un an, tu as décidé de te consacrer uniquement à la création de lingerie. Designer des sous-vêtements, c’est une sorte de déclaration d’amour aux femmes?
Aux femmes aux petits seins peut-être!
Plus sérieusement, j’ai commencé à développer une ligne de lingerie tout simplement parce que j’en avais besoin. A Bali, c’est assez compliqué de trouver de la lingerie simple, pratique, dans laquelle on se sente à l’aise mais tout de même belle et qu’on ait envie de montrer.
Je crée beaucoup de vêtements dans des matières transparentes, et je me retrouvais à les porter avec de la lingerie bon marché ou sportive, forcement le résultat n’était pas génial – Mes designs ne tombaient pas bien, ou alors ça manquait cruellement d’originalité. Grosse frustration, du coup j’ai commencé à dessiner et produire ma propre lingerie.
Puis c’est devenu une véritable passion!! J’ai donc décidé de m’y consacrer uniquement (bien que je produise à la demande mes anciennes créations). Designer de la lingerie, c’est très drôle! C’est aussi très sympa à prendre en photo, et tout le monde aime ça, les hommes autant que les femmes!
En terme de création, c’est même assez facile car il n’y a pas autant de variables que pour les vêtements. Je m’amuse beaucoup plus que quand je faisais des manteaux ou des pantalons droits!

Le transparent, le sexy, c’est ainsi qu’une femme se révèle?
Non, une femme se révèle par son humour, son intelligence, sa gentillesse. Le sexy n’a pas besoin d’être révélé, il est déjà là.
Cela dit, il est vrai que mes designs sont à la fois pratiques et masculins, mais résolument sexy. Je dis masculin, mais en fait c’est surtout une question d’attitude, c’est l’idée de ne pas avoir de compte à rendre, donc être soi-même. On peut être complètement habillée en garçon tout en sachant qu’on porte de la lingerie ultra féminine! Souligner une part de masculinité, cela veut dire aussi ne pas tout déballer tout de suite, être un peu mystérieuse en fait, compter sur le caractère et pas seulement sur la beauté.

Quelle est ta matière préférée?
La soie, parce que je suis pourrie gâtée!! J’adore l’organsa et le satin. C’est naturel, c’est doux, c’est beau, ça brille, totalement à l’image de la femme en résumé!

Quelle est ta devise?
je n’en ai pas vraiment, je ne trouve pas qu’il y ait une devise qui puisse s’appliquer à toute une vie. L’important, c’est de s’amuser, quoi qu’on fasse. Mes créations en disent autant sur moi que sur celle qui les porte : il s’agit avant tout de se faire plaisir et d’être heureux, d’oser, de ne pas se laisser impressionner, de ne pas avoir peur, de s’éclater quoi, même en soutif culotte!

Quels sont tes projets futurs?
En ce moment, je développe à fond ma production et j’aimerais à terme pouvoir ouvrir ma propre boutique à Bali. J’ai plusieurs projets de voyages aussi, notamment aller en Corée!

Comment se procurer les collections MKHANH ?
Je vends essentiellement à Bali et en Australie. Sinon, mes collections sont disponibles en ligne partout dans le monde à travers mon e-shop. Cela dit, je cherche une boutique pour me représenter à Paris, avis aux amateurs!

 

CONTACT:

Le e-shop http://m-khanh.com
Facebook https://www.facebook.com/pages/MKHANH/166352166752120
Instagram https://instagram.com/mkhanhnue/#

// ENGLISH VERSION //

MKHANH // Paris – Bali with style in lingerie

“Desinvolte”, is MKHNH’s latest lingerie collection, a young French fashion brand based in Bali. Mesh body, high-waisted panties, transparent bras, this collection’s emphasis is an exacerbated feminity with strong character. Behind the successful brand is the franco-vietnamese Maikhanh Bertrand. Also working as a photo stylist, she quickly became a key player on the Balinese fashion scene. Her line is a hit in Bali and at 31, she shares her time between, family, work and play with talent.

What was your life before coming to Bali?
I was born in New-Orleans, USA. My dad was a diplomat so as a kid I travelled a lot between Beijing, Los Angeles, Singapore and Hong Kong. I followed Art studies in Lyon, France and later graduated from a fashion school in Marseille. Then I went to Paris to work as a stylist for WAD magazine for one year. Soon I had a job offer in New York, as a fashion assistant for a German brand. Unfortunately, because of the 2008 economic crisis, I lost my job and that’s how I ended up moving to Bali, with my husband and my new born baby!

How do you manage your days in Bali?
On a professional level, I work a lot as a photo stylist for several local magazines. In 2011, I had the opportunity to launch my own fashion brand; my dream had finally come true! Bali is the perfect place to create and has all the structures needed for production. I also do a lot of photography in my free time, that I also have to share with my husband and my 2 little girls.

Who is the typical MKHANH woman?
She is very modern, a little serious, minimalist, somehow masculine, funny and intelligent!

What are your inspirations?
I get a lot of my inspiration from the 20s and 30s. Bali, and more generally travelling and discovering new countries are of course big sources of inspiration for me. In fact, there is so much that influences me: photography, colours, architecture…!
On the fashion scene, I love Kriss Van Assche, Jean-Paul Gautier, Céline, Raf Simons and Christian Lacroix. I’m also totally obsessed with Heidi Slimane’s work.

For more than 1 year, you’ve decided to focus only on lingerie creations. Designing underwear, is it an ode to feminity?
Maybe an ode to women with small boobs!
Seriously though, I began to create lingerie simply because I needed it for myself. In Bali it isn’t easy to find simple and comfy underwear, yet also pretty so that you are proud to show.
I design many clothes in transparent fabrics and had to wear them with basic or sporty bras, not the greatest way to feel sexy and the clothes didn’t look their best or didn’t have the edge I wanted. It was really frustrating so I ended up designing my own underwear.
Then it became a real passion and I decided to dedicate my whole brand to it (but I still produce my old designs on demand). Creating lingerie is really fun! It is also very photogenic, and everybody loves it, men as much as women.
In terms of design, it is also quite simple to create, there is not as many imperatives and variations as designing clothes in general.

The transparent, the sexiness, is it the way for a women to define herself?
No, a woman reveals herself by her sense of humour, her intelligence, her generosity. Sexy doesn’t need to be forced, only enhanced.
Although it is true that my designs are practical and a little masculine they are, at the same time, really sexy.
I say “masculine” but actually it’s a question of attitude, it just means to be free, not being accountable for. You can be dressed like a boy and still be wearing ultra feminine underwear! Underlining the masculine part of each woman also means not showing it all at once, to keep a bit a mystery, to emphasise your own character even more than your beauty.

What is your favourite fabric to work with?
I love silk! But that is because I’m totally spoiled!! I like organsa, satin. It’s natural, soft, gorgeous, shiny, exactly like a woman in fact!

What is your motto?
I don’t really have one, I don’t think there is a motto that could apply for a whole life. I believe though that the most important thing in life is to have fun, whatever you are doing. My designs reflect this philosophy, it says as much about me as it reveals about the girls who wear them: enjoy yourself, be happy, dare to wear, don’t be scared, have fun in underwear!!

What’s the next step for you?
For now, I’m working on new prototypes for the next collection and totally focusing on the production aspects. In the future, I hope to open my own lingerie boutique in Bali. I also have many voyages in mind, especially going to Korea.

Where can we buy MKHANH?
For now in Bali and in Australia. But all the collections are available online and we deliver worldwide! That said, I’m currently looking for a shop to represent me in Paris, so if anybody is interested, let me know!!

CONTACT:
Le e-shop http://m-khanh.com
Facebook https://www.facebook.com/pages/MKHANH/166352166752120
Instagram https://instagram.com/mkhanhnue/#

By Elsa Di Bali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *