FOOD, TRAVEL
Leave a comment

TRAVEL // NOS ADRESSES À MONTRÉAL

Grande ville cosmopolite où le temps s’écoule plus doucement qu’à Paris ou à New York, Montréal est le bon compromis pour des vacances urbaines et reposantes.

Nous y sommes allés cette année pour profiter de la fin de l’été. Restaurants, bistros, lieux atypiques, bars et cafés… Balthazare vous livre ses bonnes adresses.

Le brunch ou la vie

Bagels etc… Ambiance cosy et rétro dans ce restaurant style diner où vous pouvez vous installer en vitrine (carrément). Située dans le quartier du plateau – celui dit « des Français » – la maison propose des brunchs aussi généreux que savoureux. Tout en déclinaison bagel.

bagle-ect

St-Viateur Bagel. Connue pour être une des plus anciennes fabriques de bagels de la ville, l’enseigne familiale accueille même des touristes pour une visite en pleine production matinale. Le bon plan : acheter quelques bagels natures et s’approvisionner en garniture ailleurs, avant de s’installer dans un des nombreux parcs de la ville pour pique-niquer.

Flickr

Rhubarbe. Pas étonnant que ce salon de thé à la française tenu par une ancienne de chez Pierre Hermé se retrouve en plein dans le quartier du plateau (le fameux « coin des Français »). Les pâtisseries font rêver et le mini drive-in à glaces est très Instagénique. Le brunch est honnête, bien qu’un peu décevant niveau originalité et quantité. Mieux vaut venir pour le goûter.

rhubarbe

100% végé

Chuchai. Dans ce thaïlandais 100% sans viande, on peut commander des plats traditionnels, comme le « poulet sauce arachide », le « canard croquant » mais aussi le « cari de boeuf » ! De quoi duper les viandards. Bluffant et troublant à la fois.

Aux Vivres. Vrai paradis pour les Vegans, ce restaurant aux allures de diner propose d’énormes bowls – choisir le dragon bowl -, des sandwichs avec un chapati fait maison, des desserts délicieux et des jus frais. Le souvenir de la mayonnaise maison colle au palais pendant plusieurs jours.

6183021972_1db7bdd0a9_b

Lola Rosa Parc. Genre de brasserie chic et trendy, le Lola Rosa Parc propose une version végétarienne du grand classique culinaire montréalais : la poutine. Rien de révolutionnaire sur le reste de la carte, mais une ambiance jeune et chaleureuse. Notre conseil : dînez au bar plutôt qu’en salle.

Bouquiner, discuter, manger

Le Laïka. Avec son Dj booth en plein milieu et ses couleurs crèmes qui tirent sur le jaune avec tuyauteries apparentes, ce bar aux allures vintage se pratique aussi bien pour le café matinal que l’happy hour ,ou même le goûter. Les desserts maison sont d’ailleurs délicieux.

Laika Montréal

Le Dépanneur café. À ne pas confondre avec les « dépanneurs », épiciers montréalais ouverts tard le soir, ce bar/café/bistro aux accents américains se trouve dans le quartier du Mile End, nouveau centre de la branchitude déjà presque devancé par son voisin le Mile Ex. On y mange très bien et l’ambiance reste conviviale, bien que très bobo. Bonus : l’instant musical avec des concerts live où n’importe qui peut s’inscrire.

le-depanneur-cafe-3315

Les entres deux

Le Bota Bota. Spa sur l’eau aux tarifs dissuasifs, ce lieu exceptionnel de tranquillité vaut quand même le détour. Les cocktails sont raisonnables et en déguster sur cette massive péniche détend presque autant qu’un massage quatre mains.

botabotaspasurleau

Alexandra Platz. Biergarten à la berlinoise en plus clean (Montréal oblige), l’endroit vit aussi bien le jour que la nuit. Food Truck, shopping artisanal et Dj set façon Buddha Bar au rendez-vous.

Début de soirée

Le mal nécessaire. Drôlement située dans le quartier chinois de Montréal, cette cave à cocktails cachée derrière un vaste escalier en métal maîtrise l’art des mélanges osés. Bien pour commencer la soirée.

lemalnecessaire

L’Agrikol : Nouveau bar haïtien ouvert par Arcade fire où il fait bon traîner le soir pour siroter du rhum dans une déco aussi extravagante que chaleureuse. Il est aussi possible de manger sur le pouce.

capture-decran-2016-09-22-a-23-25-23

La SAT. Genre de Gaîté lyrique, la Société des Arts Technologiques dispensait cet été ces soirées « Domesicle ». Sous un énorme dôme – d’où le nom – dans lequel sont projetées des images de colons ou gazinières façon 3D, on écoute de la musique, plus ou moins bonne selon le soir, et on profite même d’un Dj senteur… Une expérience à mi-chemin entre un après-midi chez Nature et Découverte et une nuit au Rex.

satdomesicle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *